Glengoyne 12 ans

43% alc./vol.

Patrick 83%
Un bon whisky, simple et efficace, parfait pour quand tu veux un scotch sans artifices. Nez : Une touche d’agrumes, pommes à la tire et du cacao très subtil. Bouche : Du bois, des agrumes et des pommes vertes. Finale : D’une longueur moyenne, avec une bonne dose de bois épicé.

Tullibardine The Murray 2006-2018 Marsala Cask Finish

46% alc./vol.
Distillé 2006, embouteillé 2018

Patrick 86%
Un très bon whisky riche et intense, plein de fruits et d’épices. Et un point bonus pour la boîte qui donne l’impression que le whisky vaut 100$ de plus. Et deux points de moins pour la boîte qui crie à tue-tête “fuck l’environnement!”. Nez : Un superbe parfum riche en fruits mûrs, avec du chocolat noir, des épices du chêne, des notes d’oranges et un peu de café noir. Bouche : Super intense, avec de beaux gros fruits mûrs, du café noir, du cacao, une touche florale et surtout les épices du chêne. Un beau sans faute! Finale : D’une superbe longueur, marquée par le bois brûlé et les gros fruits mûrs.

Auchentoshan The Bartender’s Malt – Annual Limited Edition #02

50% alc./vol.
Mélange de whiskies ages entre 6 et 40 ans provenant de cette distillerie des Lowlands.

André 80%
Cerises marasquin et oranges sanguines, raisins secs, cannelle, pelures de pommes. Le nez est très attirant malgré sa ligne directrice de malt. En bouche, je perds un peu de mon enthousiasme avec les notes de virgin oak (je ne sais pas s’il y en dans le mélange mais j’ai ça pareil en bouche). Une belle pleiade de fruits évolue en bouche; confiture de fruits, oranges, cerises, auxquelles s’ajoute une pincée de poivre et de cannelle. La bouche a une texture un peu collante presque gluante malgré les épices pointues, ça rappelle les notes de Porto collées sur les rebords du verre un lendemain de soirée arrosée. Je reviens à la bouche avec une deuxième gorgée et là, je flash… Ces notes que je n’aime pas sont celles du jeune spirit! Si y’a du 40 ans dans le mélange ça doit être 25ml sur des certaines de litres… Finale de jeune spirit assaisonné de fruits et de cannelle et de gingembre. Pas convaincu pour le whisky neat. Si les mixologues y trouvent leur compte, bien heureux pour eux. Pour ma part, je préfère le Three Woods.

Patrick 89%
Je n’ai pas de misère à comprendre que les bartenders aiment ce whisky! Un superbe whisky à boire straight, mais qui saura aussi inspirer les mixologistes les plus blasés! Nez : Oh que ça sent bon! Des oranges, de la bruyère, de la cannelle et des notes savoureuses de porto. Bouche : Du poivre noir, du porto, des oranges, de la bruyère et un peu de cannelle. Très intense et surtout très complexe! Finale : D’une belle longueur, marquée par les épices du bois et du porto très chaleureux.

Edradour Ballechin 10 ans

46% alc./vol.
Produit par la distillerie Edradour

Patrick 92%
Tout ce qu’on est en droit d’attendre d’un scotch tourbé! Intense, savoureux, équilibré avec brio, avec une belle richesse de saveurs. Meilleur de gorgée en gorgée. Il peut sembler cher pour un whisky de 10 ans, mais c’est en fait presqu’une aubaine compte tenu de la qualité du produit. Nez : Tsé, quand juste à verser le whisky dans ton verre tu te dis “wow, ça sent donc bon!”, ça part bien! Donc, sans surprise, on sent de la fumée de tourbe, mais aussi une belle touche fruitée et une goutte de vanille. Bouche : De la belle fumée de tourbe intense et bien mesurée, qui laisse tout de même un peu de place pour le xérès, les épices du bois et la vanille. Finale : D’une belle longueur, marquée par la fumée de tourbe et une touche de fruits mûrs.

Talisker Distiller’s Edition 2008-2018

45.8% alc./vol.

Patrick 91%
À chaque année, mes attentes sont élevées et ne sont jamais déçues par les éditions annuelles de ce whisky. Et c’est encore le cas ici! Nez : Un parfum toujours si envoûtant, avec la superbe fumée de tourbe poivrée avec des fruits mûrs et sucrés intenses. Bouche : Le poivre est ici plus intense, porté par la fumée de tourbe, le tout étant superbement équilibré avec du vin rouge sucré. Finale : D’une superbe longueur, marquée par la fumée poivrée.

J.P. Wiser’s The Alumni Collection Mark Messier 11 ans

47% alc./vol.
2019-2020 Release, 3 Grains (corn, rye & malted barley), affinage en Speyside Malt Barrels. Messier portait le numéro 11 et c’est la raison du ‘’age statement’’ de la bouteille. Embouteillé à 94%proof, 1994 étant l’année de la coupe Stanley remportée avec New York.

André 88%
Nez qui rappelle le bourbon avec des notes de céréales prononcées et de rye épicé, de cannelle et de cassonnade, d’oranges, fruits secs et cœur de pommes cueillies du verger. En bouche, j’ai du sirop d’érable et de la réglisse, du bois carbonisé, de l’orange et du caramel, le tout saupoudré d’épices à steak et de poivre. À la deuxième gorgée, confiture de cerises, oranges et abricots, baking spices et poivre, la friandise en forme d’orange recouverte de chocolat au lait. Belle texture en bouche, bonne dualité onctueuse apportée par le maïs et le côté épicé apporté par le seigle. Finale de bonne longueur, épices mélangées de cassonnade, fruits secs, puis poivre. Le taux d’alcool relativement élevé en fait un whisky avec beaucoup de punch.

Patrick 92%
Clairement le meilleur de la série des anciens. Tout ce qu’il faut à la bonne place, un whisky que je pourrais apporter comme représentant canadien sur une ile déserte ! Nez : Oh que ça sent bon ça ! D’une grande complexité, avec un superbe mélange de céréales, de bois, de quelques fruits, de vanille et de fudge. Bouche : Wow ! Les céréales, les fruits, le bois brûlé et la vanille. Je manque de mots pour décrire ce whisky, mais c’est définitivement très hot ! Finale : D’une belle longueur, et tellement savoureuse qu’on a qu’une envie, s’en servir un autre verre.

Martin 90.5%
Nez: Solide mélange de grains. Tout semble bien balancé, rien ne vole la vedette. Vanille, maïs, cassonade, sirop de table, pommes de l’île, agrumes et chêne. Bouche: Les saveurs sont audacieuses, cerise noire, vanille, caramel, sucre brun, épices, chêne, le mélange est superbe. J’adore! Finale: Les épices, notamment poivre rose et épices à steak, dominent le tout, avec fruits, bois et une touche de seigle. Équilibre: Définitivement la crème de cette série des anciens joueurs canadiens de la LNH. Une fois qu’on en prend un verre, on ne peut pas juste s’arrêter à un, tout comme les chips Lay’s des annonces de Messier.

J.P. Wiser’s The Alumni Collection Wendel Clark 11 ans

41.6% alc./vol.
‪2018-2019‬ Release, 100 unmalted rye, distillés dans une proportion de 25% en column still et 75% pot still et ensuite vieilli en 2 types de fûts différents : 25% ex-bourbon, 75% virgin oak. Embouteillée à 41.6% afin de rappeler le code régional 416 de la région de Toronto.

André 90%
Rye typique hyper bien balancé, miam, ça débute bien. Pomme caramel, acétone, petits fruits rouges sauvages et réglisse, beaucoup de cannelle et du bois de chêne brûlé. Le nez rappelle inévitablement le Lot40 mais en version plus soft. On retrouve aussi une légère touche florale qui se perpétue aussi en bouche et accompagnera les saveurs typiques de rye whisky; cannelle, réglisse, un peu de Dill Pickle, anis, oranges, chocolat noir, pomme caramel. La finale est un peu courte et un peu diluée aussi niveau texture mais les saveurs sont intenses et les épices soutenues. Pour les amateurs de rye Canadien, ce whisky est celui à ajouter au côté du Lot40 sur vos tablettes.

Patrick 87%
Un whisky très intense – En fait, on a échangé un peu de complexité contre l’intensité, mais c’est tellement bien fait que je ne saurais m’en plaindre. Nez : Parfum de seigle intense, avec une petite touche fruitée et herbeuse. Bouche : Les épices du seigle sont d’une rare intensité, le tout complété par une bonne dose de chêne. Finale : D’une belle longueur, épicée et boisée.

Martin 88%
Nez: Oh boy, en plein dans le mille! Du 100% seigle en pleine face. Un peu d’herbe et de fruits rouges bien mûrs. Bouche: Texture agréable, on parvient aisément à déceler les différentes saveurs sous les épices du rye. Fruits, caramel chauffé, herbe verte, cannelle et poivre. La planche de chêne ne manque pas de faire son apparition. Finale: Sèche, épicée et fruitée à la fois. Bien campée sur son mashbill unilatéral. Équilibre: Un superbe rye qui, tout comme Clark, ne fait pas dans la dentelle. La complexité y perd un peu au change, mais bon, tout le monde aime ça une bonne bataille de temps à autre…

J.P. Wiser’s The Alumni Collection Paul Coffey 7 ans

48% alc./vol.
2019-2020‬ Release, 2 Grains (corn, & 7% rye), 100% distillés en Column Stills et vieilli en 4 types de fûts différents : Canadian whisky barrels, 7% Speyside Casks, Virgin Oak Casks et Ex-Bourbon barrels.

André 83%
Nez de cassonnade et de sirop d’érable, vanille et de bonnes influences du bois de chêne aussi, sirop de maïs, le tout sur un drap d’épices bien calmes. Avec son taux d’alcool plus elevé, la bouche est plus ferme et soutenue et s’accompagne de saveurs persistantes de bois brûlé et de cassonnade passée à la poêle, grosses réglisses rouges bien fraiches et fruits rouges séchés. On perçoit aussi assez facilement les notes de céréales séchées un peu franche en bouche. La bouche est légèrement débalancée et agressive. Finale sèche et épicée et influencée par le jeune alcool. Manque de raffinement et de profondeur.

Patrick 89%
Typiquement canadien, mais à son meilleur. Et une fois de plus, les fûts du Speyside de Wiser’s font des miracles ! Nez : Un superbe parfum riche, avec un beau mélange d’épices, de fruits et de bois. Bouche : Un beau mélange de fruits, de chêne, de différents types de sucres et de belles épices. Impressionnant comment les épices du seigle sont à l’avant plan malgré le contenu de 93% de maïs. Finale : D’une belle longueur, avec un beau mélange d’épices et de cassonade.

Martin 87%
Nez: Sirop d’érable, cassonade, chêne, vanille, compote de fruits rouges. Bouche: Le bois et les épices sont là, avec vanille et caramel, dominé par un épais sirop d’érable qui n’est pas sans rappeler un bon Forty Creek. Finale: Sucre brun et planche de chêne. Belle longueur épicée, probablement due à son taux d’alcool. Équilibre: Super pour le degré d’alcool, je reconnais le travail derrière cet embouteillage, de belles épices, un feeling “terroir”, j’aime bien!

J.P. Wiser’s The Alumni Collection Dave Keon 14 ans

45% alc./vol.
2019-2020‬ Release, 3 Grains (corn, rye & malted barley), Vieillis dans quatre types de fûts, un pour chacune des coupes Stanley gagnées par Keon: Bourbon, Speyside Malt, Canadian & Virgin Oak Barrel et vieili pour une période de 14 ans pour rappeler le numéro arboré sur son gilet et embouteillé à 45% d’alcool en l’honneur de ses 45 points lors de sa première saison dans la LNH.

André 90%
Plus doux que l’édition Messier, moins influencé par les notes du bourbon cask également mais tout de même fruité avec des notes de fruits secs, pommes, cerises et abricots, notes d’anis aussi, vanille, une onctuosité du rappelle le chocolate malt et le caramel. La bouche est sirupeuse et texturée, les saveurs ne sont pas trop intenses mais bien définies; fruits secs, miel, caramel, abricot, cerises, pommes, cannelle et gingembre éventés. J’ai aussi des notes de bois d’érable gorgé de suc, de bois toasté (pas brûlé cette fois). Après une vingtaine de minutes dans le verre, d’intenses notes d’oranges émergent. Belle finale bien douce, de bonne longueur fruitée et épicée.

Patrick 89%
Je ne sais pas quels sont les fûts du Speyside que Wiser’s utilise, mais ça fait une superbe job avec leur whiskys. Définitivement l’un des meilleurs whiskys de la série des anciens. Nez : Un beau parfum présentant un mélange fruité et épicé, le tout avec une touche sucrée des plus agréables. Appétissant. Bouche : Du bois brûlé, de la cassonade, un peu de fruits et de belles épices. Riche, intense et superbement balancé. Finale : D’une belle longueur, épicée et sucrée.

Martin 88%
Nez: Le nez prend tout son temps avant de sortir. Vanille, fruits, bois et cannelle. Tout est plutôt timide. Une force tranquille? Je ne sais pas encore. Bouche: Une certaine richesse se dégage de sa texture. Épices du seigle, bien accompagnées par les notes du fût de scotch. Fruits, raisins, dattes, vanille et poivre blanc. Une belle réussite. Finale: Les épices et le chêne supportent la finale un bon bout comparé au reste de cette collection. Poivre, seigle et raisins blancs. Équilibre: Un des plus vieux whiskys de cette série, et ça paraît. Suave et doux en partant, on l’a bonifié par les choix de barriques. Un sleeper hit! Tout comme Keon!

J.P. Wiser’s The Alumni Collection Larry Robinson 6 ans

40% alc./vol.
2019-2020 Release, 2 Grains (corn, & 19% rye), 100% distillés en Column Stills et vieilli en 6 types de fûts différents : Canadian whisky barels, double charred barels, ex-bourbon, rum, port & French Oak Casks afin de souligner les 6 coupes Stanley remportées par le ‘’Big Bird’’.

André 88.5%
Très intéressant et hyper challengeant comme nez. Un mélange de beaucoup de choses très bien mariées; vanille onctueuse, crème Française, fruits secs, dattes et raisins trempées dans la liqueur à l’orange, réglisse et cœurs de pommes, chocolat. La bouche est hyper texturée, belle rondeur invitante où les fruits se mélangent avec les notes de cannelle et aussi d’une pincée d’anis. Savoureuses notes de caramel et de fruits rouges, sirop d’érable et d’épices tirées du seigle. Finale un peu courte où les saveurs s’essouflent un peu trop vite mais une rétro-olfaction bien épicée surprenante aux notes de fruits rouges bien épicés. Très agréable.

Patrick 85%
Il va sans dire qu’un whisky pour lequel on a utilisé 6 différents types de fûts (Canadien, Re-Charred, bourbon, rhum, porto et chêne français) peut facilement être n’importe quoi. Mais on démontre ici que l’important est l’équilibre. Un whisky très intéressant, dommage qu’il soit si jeune, ça aurait pu être exceptionnel. Nez : Un parfum très fruité et sucré, avec des arômes rappelant du chocolat aux fruits, ainsi que des notes de seigle, de caramel et de vanille. Bouche : Une saveur de « new make » trahit son jeune âge, mais sinon, c’est vraiment bon : Des fruits, du chocolat et du caramel, de la vanille, du seigle, du chêne… Un whisky très complexe et réalisé avec brio. Finale : D’une belle longueur, marquée par les épices et les fruits mûrs.

Martin 86%
Nez: Fond de rye, gâteau aux épices, chêne assez jeune, vanille et crème. Raisins, fruits de champs et pelure d’orange. J’aime bien la complexité des éléments ici, qui sortent des sentiers battus quand on parle de whisky canadien. Bouche: Belle texture, caramel, fruits foncés et mijotés. Feutré, accueillant. Épices et bois, pincée de rye. Finale: La longueur laisse à désirer, mais j’aime bien les saveurs et arômes exprimés précédemment qui s’affirment dans la courte fenêtre d’opportunité qui leur est donnée. Équilibre: Solide, pour un whisky dilué à 40% on réussit tout de même à scorer. Une belle passe sur la palette, du moins.

English EN Français FR