Teeling 15 ans Revival IV Muscat Cask

46% alc./vol.
Dernier volet de la série Revival, vieilli pendant 14 ans en ex-bourbon cask suivi d’un affinage supplémentaire de 12 mois en fût de Moscatel (Vin de Muscat) de la Vallée de Douro. Édition limitée de 10000 bouteilles.

André 87%
Grappe de raisins verts, poires, ananas, abricots, un peu vert dans les images déclenchées en tête, bien frais et estival dans le style. En respirant on a droit à des notes de tarte au citron, de la crème fouettée flambée, melon au miel, oranges. En bouche; beaucoup de pommes vertes, tarte à la lime et citron, poires, ananas et abricots séchés, nuancés par de belles notes de poivre noir broyé et de gingembre. Ensemble que rappelle les tropiques et l’été festif. La finale est très épicée, poivrée généreusement et l’effet du bois de chêne est également très présent. Même si les notes de pommes vertes et de raisins verts sont aussi présentes, l’apport de poivre et d’épices tranchent un peu le whisky de façon un peu trop nette. Cela lui permet cependant d’avoir une finale de bonne longueur et bien persistante.

Teeling 15 ans Revival Rum Barrels

46% alc./vol.
Agé en fûts de rhum

André 91%
Nez très doux, beaucoup de fruits tropicaux, salade de fruits, ananas, poires, sursaut d’oranges, bananes bien mûres et vanille tendre. En bouche, texture douce et veloutée, très sexy et langoureuse s’appuyant sur des saveurs de poires et de pêches, de fruits tropicaux et de bananes. On ressent bien le sucre apporté par l’utilisation des anciens fûts de rhum, ce résidu de canne à sucre crémeux tropical. Certaines similarités avec les éditions 21 ans, le côté cask ‘’finish’’ un peu tricky. Ce qui est intéressant c’est que l’esprit même du whisky Irlandais typique est tout de même respecté mais avec un petit supplément lui donnant beaucoup de singularité. La petite touche épicée en finale de bouche est juste assez forte pour créer cette sensation de petits feu d’artifice explosant sur le bout de la langue. Vaguelettes de miel et de vanille puis montée poivrée en finale. J’adore le style et le rendu, superbe et qui sait se donner la touche afin de sortir du style ennuyeux que l’on retrouve dans bien des Irish whiskies.

Patrick 83%
Un bon malt offrant une belle complexité et, chose surprenante pour un whiskey Irlandais, une bon degré d’intensité. Nez : Parfum malté et poivré avec une touche subtile de sucre légèrement fruité. Bouche : Chêne sucré et poivré, porté par un malt huileux. Finale : Longue et poivrée.

Teeling 21 ans – Batch #5

46% alc./vol.
Embouteillé le 22/07/2015, bouteille #1138

André 92.5%
Teeling est définitivement ma distillerie Irlandaise préférée. Même si le whisky présenté jusqu’à maintenant ne provient pas encore du nouveau site, il faut du savoir-faire pour livrer quelque chose d’une extrême qualité avec un twist inusuel qui nous réveille de l’univers ennuyeux des whiskies Irlandais traditionnels. Au nez ; bananes, poires, ananas, raisins blanc, liquoreux, melon d’eau, melon au miel. Une pléiade de saveurs de fruits exotiques hallucinante. Les bonbons en gelée à saveurs de fruits. En bouche, une vraie soie, très belle texture qui rappelle certains vins blanc fruités et onctueux, les bananes nappées de miel et une discrète touche poivrée. La finale est toute de finesse, livrant les éléments présentés au nez et en bouche.

Teeling 33 ans

42.9% alc./vol.
Bottle #214 of 275 from Ex-Bourbon cask. Tiré de seulement 2 barils Ex-American Oak Bourbon Barrels distillés en 1983, ce Teeling est le 2eme plus vieil embouteillage de la distillerie, après le 34 ans d’âge paru en février 2018. Une bouteille à 3300 euros (environ 5000$) pièce.

André 87%
Face à un whisky si emblématique, on ne peut pas outrepasser les hautes attentes qui peuplent déjà notre tête avant même d’avoir plongé le nez dans le verre et d’avoir osé se prendre une lapée. C’est pourquoi j’ai décidé, oui, d’y goûter sur place mais surtout d’en rapporter un bon échantillon afin de le décortiquer à tête reposée de retour à la maison. Je dois aussi avouer que mes premières impressions étaient plus du côté de la déception dans l’expectative inassouvie d’un moment de pur bonheur. Au nez, le bois de chêne crémeux et vanillé, pelure d’oranges, la purée de poires, fruits tropicaux et une touche d’épices boisées. Nez très invitant mais je m’attendais à un rendu plus fondu au nez. La bouche est épicée et franche, le bois domine le whisky et c’est triste, mais c’est le piège des whiskies plus âgé. La texture du whisky est un peu fade aussi, peut-être avec l’anticipation des saveurs goulues livrées au nez. Poires, oranges, fruits tropicaux, raisins verts, miel, ananas, vanille, chêne. Finale dominée par le bois de chêne, bien épicé et de bonne longueur. À ce prix, je préfèrerais de loin avoir 10 bouteilles de 24 ans Sauternes plutôt qu’une seule de 33 ans…

Teeling Brabazon Series Vol.1 Sherry

49.5% alc./vol.
Avec le single malt Brabazon, les frères Teeling continuent d’innover dans le domaine des whiskeys irlandais. Cet assemblage de single malts vieillis entre douze et seize ans dans deux types de fûts de xérès – Pedro Ximénez et Oloroso est embouteillé au degré plus élevé de 49,5°. Son nom est un hommage à l’histoire du fief de la distillerie Teeling. William Brabazon était en effet le premier propriétaire de « The Liberties », l’un des plus ancien quartiers de Dublin, que sa famille administra et développa pendant près de 300 ans à partir du 16ème siècle. Ce quartier chargé d’histoire est aujourd’hui en pleine transformation. Ancien quartier ouvrier, berceau des premières distilleries de whiskey au 19ème siècle, il abrite désormais la distillerie Teeling, en plein cœur de la capitale. Édition limitée de 12500 bouteilles.

Recette: 5% de sherry hogshead de 2001, d’un volume de 250 litres, 2,5% de Pedro Ximenez, ainsi de 2,5% d’Oloroso de 2002, d’un volume de 220 litres et enfin ce sont des sherry butt de 500 litres pour 30% chacun qui complètent l’assemblage, distillés en 2005, 2007 et 2008.

André 88%
Belle couverture de fruits séchés sur un drap de poires, la marmelade d’oranges, les prunes et les dattes, le gâteau aux fruits. Les influences du sherry sont indéniables avec cette avalanche de fruits rouges. Belle structure en bouche, élégance et souplesse avec une bonne dose d’épices de surcroit. L’approche est sur les fruits rouges, compote de fruits, framboises, cerises, texture un peu capiteuse, presque tannique du vieux xérès, chocolat, abricots, confiture d’orange, prolongé par des notes épicées concentrées. La finale est sur la pâte de fruits et les épices, avec une sensation de vieux xérès tannique. Le verre vide dégage des saveurs de caramel et de chocolat noir fourré de fruits rouges. Un Teeling qui tranche d’avec la ligne habituelle de la distillerie, mais qui apporte aussi plus de latitude au niveau saveurs que la gamme habituelle de produits. L’effort y est mais le résultat final manque d’une touche de singularité.

Teeling Brabazon Series Vol.2 Port

49.5% alc./vol.
Après une première Brabazon Bottling Series qui avait fait l’honneur au Sherry Cask, la toute jeune distillerie de Dublin propose sa Teeling Brabazon Bottling Serie 2. Cette fois le Single Malt est un assemblage d’irish whiskeys ayant vieillis dans 6 fûts de Porto différents, et millésimés de 2001 à 2009. Recette: Trois fûts de Porto Ruby (millésimé 2001, 2007 et 2009), deux de Porto blanc (millésimé 2002 et 2005) et un Porto Tawny (millésimé 2005, pour un finish de 2 ans après avoir commencé son vieillissement en fûts de Bourbon). Édition limitée de 12500 bouteilles.

André 89%
Cette édition demande beaucoup plus de temps pour s’ouvrir que l’édition sherry. Je l’ai trouvé à son apogée après un bon 30 minutes passées dans le verre. Encore sur les fruits rouges mais avec une texture plus licoreuse. Le nez offre une savoureuse pléiade de fruits rouges; prunes, framboises et cerises, notes de chocolat et de caramel. Il y a similitude avec l’édition 1 en fût de sherry, mais un ajout intéressant au niveau de la texture, plus généreuse et licoreuse. La bouche développe un apport d’épices assez surprenant planant sur une vague de fruits rouges qu’avait bien annoncé le nez; raisins secs, prunes, confiture de framboises et cerises, pelure de pommes rouges. Encore une légère sensation tannique en fond de bouche et cette volée d’épices dont principalement le clou de girofle. Finale de caramel ou de toffee, de fruits secs, raisins et prunes et framboises saupoudrées d’épices. Du bon whiskey Irlandais… non-traditionnel de surcroit.

English EN Français FR