Compass Box – Kensington Wine Market 25th anniversary blended scotch whisky

45% alc./vol.
Mixture of First-Fill American Oak, Sherry-Butt and New French Oak, Blended February 2017, Bottled March 2017

André 91%
Tourbe phénolique, belle vanille crémeuse, miel chaud, chocolat noir, petits fruits sauvages, ananas, poires. Le nez est très attirant et on ressent bien le travail minutieux du blending et le souci d’amalgamer les saveurs avec harmonie. Incroyable texture en bouche, moelleuse, explosion de tourbe phénolique, fraiche et presque des notes d’eucalyptus. Belles notes de chocolat et de tourbe ou de feu de foyer presque éteint aux froids matins d’hiver, puis montée des fruits rouges, de sherry, de prunes qui s’accompagne de solides notes d’épices propulsant la finale, également salée et poivrée. Un superbe blended whisky, avec beaucoup de panache et une présentation hors-pair. Bravo Andrew et joyeux anniversaire au Kensington wine & market!

Patrick 89%
Un superbe scotch, avec tout ce que je recherche dans un blend, c’est-à-dire complexité et balance. En fait, je le trouve meilleur de gorgée en gorgée! Nez : Un beau parfum savoureux, avec de la vanille, une fumée des plus subtiles, et quelques fruits. Bref, un peu de tout! Bouche : Une belle fumée, de belles épices, un fruit subtil, de la vanille… Du grand Compass Box. Finale : D’une belle longueur, avec de la fumée et des épices.

Compass Box – This is not a luxury whisky

53.1% alc./vol.
4992 bouteilles. Habituée à repousser les limites du monde du whisky et à casser les codes, la société indépendante Compass Box s’inspire de René Magritte et son célèbre « Ceci n’est pas un pipe » pour soulever le débat autour des idées préconçues sur le luxe dans le whisky avec son édition : « This is not a Luxury Whisky ». Recette : 79% de Glen Ord 19 ans first-fill sherry butt, 10.1% de Strathclyde 40 ans (grain whisky) tirés d’un refill American Oak Hogshead (ex-bourbon), 6.9% de Girvan 40 ans (grain whisky) refill American Oak Hogshead (ex-bourbon) et finalement, 4.0% de Caol Ila 30 ans vieilli en refill American Oaks Hogshead (ex-bourbon).

André 90%
Un beau mélange sexy et attirant ; cerises et sherry, grains de céréales moulus, épices soutenues, sur un discret édredon de fumée tourbée. Réglisse rouge et chocolat noir et les cerises de nouveau, gâteau aux fruits, vanille et ananas, fruits tropicaux. La bouche est élégante et finement fumée, beaucoup de fruits rouges roulés dans le chocolat noir et de sherry ainsi que de bonnes épices. La fumée est définitivement plus présente en finale de bouche. Abricots, raisins secs, sherry chocolat noir, ananas, figues, douce fumée, oranges. La texture est hallucinante, soyeuse et texturée, huileuse avec une sécheresse épicée et savamment tourbée en finale de bouche. Voici un whisky qui redéfinit la notion de blends. Magnifico!

Patrick 85%
Un Compass Box typique, bref complexe et bien balance. Toutefois, contrairement à son nom, s’il ne s’agit pas d’un « whisky de luxe », pourquoi en a-t-il le prix? Beau, bon, trop cher. Nez : Beau caramel fruité, avec des belles notes de chêne épicé et vanillé. Bouche : Caramel chauffé et fruité, avec une tonne d’épices, de la vanille et du chêne carbonisé. Finale : Longue et épicée, avec une petite touche de sucre brûlé.

Martin 90.5%
Beau scotch ambré d’un teint sherry vif. Nez: Céréales grillées et vanille, cannelle et cerise. Kinder Surprise et réglisse, magasin de bonbons. Fond hyper-discret de tourbe herbeuse. Bouche: Céréales, sucre d’orge, chocolat, raisins, cerise, vanille et cannelle. Vague de xérès épicé. Un gros contraste avec le nez, mais c’est tellement bon que je ne peux pas me plaindre. Finale: Cuir, fumée et épices. Plein de belles notes de sherry cask, ce dernier prenant aisément le dessus sur les autres fûts. Planche de chêne sèche. Équilibre: Qui a besoin de single malts avec des blends comme ça? Bravo Compass Box! Bullseye sur le taux d’alcool en plus!

Compass Box Asyla

40% alc./vol.
Ce whisky résulte de l’assemblage de trois single malts du Speyside (Linkwood, Glen Elgin et Cragganmore) et de deux whiskies de grain provenant de la distillerie Cambus (fermée en 1993) et Cameronbridge. Agés dans des fût de chêne américains de premier remplissage parce qu’ils conservent plus aisément leur caractère vanillé, avec plus de richesse et de douceur également que les fûts de second remplissage.

André 81%
Vanille, pain chaud sortant du four, fond de grains de céréales et couverture d’agrume. Doux comme de l’eau en bouche, poires, amandes et fruits à chair tendre. Finale sur les déclinaisons de grains de céréales, bien affirmées d’ailleurs avec un p’tit côté asséchant bien soutenu. Une déception venant de Compass Box, on a été habitué à être soulevé au niveau gustatif ce qui n’est pas le cas ici.

RV 78%
Sans faute, sans prix élevé, sans action, sans intérêt. Malt vanillé et herbeux, le Cragganmore qui fait partie du blend semble majoritaire malgré la vanille qui prend du mieux en respirant. En bouche, on sent bien la vanille, mais celle-ci reste immobile, seule au milieu du plancher de danse. La finale, où l’aspect végétal revient un peu, est suffisamment longue, mais pour soutenir quelle mélodie? Un whisky de tous les jours, mais gustativement pas ceux où l’on cherche la moindre action.

Patrick 82%
Au nez, alcool, céréales et touche d’agrumes. En bouche, petit jus sucré de céréales… Une belle richesse de saveurs, mais tout en douceur. En finale, plutôt léger, intéressant pour les cocktails ou pour boire sur glace le vendredi sur une terrasse quand il fait chaud. Bref, un blend ok, sans plus.

Compass Box Delilah’s

40% alc./vol.
Édition limitée à 6324 bouteilles. Pour fêter le 20eme anniversaire du célèbre bar de Chicago Delilah’s, Compass Box sort une édition limitée. Au États-Unis, dans le (grand) monde des biker’s et du punk rock, le bar Delilah’s est une institution. Delilah’s combine du grain (50%) de chez Cameronbridge et des single malts (50%) de Teaninich et Glen Elgin, vieillis en fût de chêne blanc américain (quercus alba), dont certains étaient neufs.

André 82%
Jamais un Compass Box aura été autant effacé. Miel vanillé au nez, grains de céréales maltées assaisonnés de miel frais, accentué de quelques notes de bois de chêne très contrôlées. La texture est très ordinaire, flasque et diffuse. La vanille et le miel jouent un rôle prépondérant et forment l’ossature de ce whisky qui prendra plus de tonus en s’installant en bouche, aidé par une bonne présence d’épices (gingembre et cannelle) … mais un manque flagrant de complexité. La finale affichera de belles notes d’oranges et de toffee, de sucre caramélisé me rappelant les Sugar Crisp. Heureusement, malgré son manque de diversité, il démontre tout de même une belle qualité de présentation sans avoir le caractère de la plupart des autres parutions du même producteur. On s’attend à mieux de la part de Glaser et son équipe.

Patrick 84%
Un whisky léger, mais tout de même offrant une belle complexité.  Nez : Léger, marqué par le miel et la vanille, le tout complété par un peu de chêne et d’orge.  Bouche : Belle arrivée sucrée, suivie d’une vague légèrement épicée.  Miel et vanille sont toujours présents, avec une subtile pointe fruitée.  A la troisième gorgée, on détecte même une touche de fumée très subtile.  Finale : Épices et vanille.  Assez longue.

Compass Box Eleuthera

43% alc./vol.
Eleuthera a été le premier whisky vatted de Compass Box et combinait des fûts de 15 ans d’âge de la distillerie Brora, vieillis dans des fûts de type hogsheads ainsi qu’avec un whisky de 12 ans issu du village de Port Askaig (Caol Ila ???). Malheureusement quand le malt de 15 ans Brora vieilli en « re-charred cask » ne fut plus disponible, la production de ce vatted a été interrompue plutôt que de vouloir modifier la recette de sa composante.

André 81%
Sucre vanillé, poires sautées, éclisse de bois. Fond de cendre que l’on retrouve dans le Braeval Cigar. Bonne poussée d’alcool feutrée, s’adoucissant lorsque le sucre prends le lead. Bouche épurée sans valeur supplémentaire, mis à part l’émergence d’un léger côté verdâtre. Finale douceâtre sucrée, sans brusquerie.

Patrick 83%
Fumée et fruits très subtils. Il y a quelque chose « d’off balance »… En bouche, une première attaque de fumée, du poivre, un peu de tourbe, du malt et une touche de raisins. La finale, portée sur la tourbe, est relativement courte. Manque un peu d’équilibre, mais tout de même pas mauvais.

RV 80%
Long et morne. Cendre poussiéreuse sur fond de prune olfactive, l’arrivée débute de façon ennuyeusement malté, avant un passage éclair dans la tourbe. La finale se place dans un style de bière de microbrasserie désagréable, avant de rappeler ce qu’elle offrait au nez. L’aftertaste, s’il y en a un, est oubliable comme l’ensemble du whisky.

Compass Box Flaming Heart 15th Anniversary

48.9% alc./vol.
Flaming Heart est un blended malt, autrement dit un assemblage de malts de différentes distilleries. Il se compose de 27,1% de Caol Ila 30 ans et 38,5% de Caol Ila 14 ans élevé en hogsheads de chêne américain de second remplissage, de 24,1% de Clynelish 20 ans vieilli en hogsheads de chêne américain régénérés et de 10,3% d’un mariage Clynelish-Teaninich-Dailuaine de 7 ans repassé deux ans en fûts de chêne français neufs.

André 84%
Fumée raffinée, douce, vieux cuir élimé, épices relativement prédominantes, agrumes et fruits tropicaux, herbe verte. Je ne suis pas conquis… En bouche, herbe et chlorophylle, tourbe, menthe verte et toute-épice, poivre. La texture est pointue, beaucoup d’épices, de gingembre et de cannelle et les influences maritimes sont bien ressenties. La finale est souple et moyennement longue, mélange d’épices et de tourbe fumée, de saveurs maritimes. Je le trouve beaucoup trop épicé en bouche, cela en cache presque la tourbe. Comparativement aux autres embouteillages du même nom, cette édition 15eme anniversaire est celle que j’aime le moins. Trop portée sur les épices qui assèchent beaucoup trop l’ensemble de l’expérience.

Patrick 89%
Un très bon scotch qu’on ne peut qu’aimer et qui laisse une superbe impression de fumée-épicée en bouche. Nez : Tourbe fumée, vanille et surtout l’impression d’être dans une « cours à bois ». Bouche : Superbe texture huileuse portant un liquide richement fumé et épicé, avec une pointe subtile de vanille. Finale : Longue et savoureuse, portée par la fumée et les épices.

Martin 85.5%
Assez pâle comparé aux autres éditions du coeur enflammé. Nez: Une belle fumée de tourbe, moins à l’avant-plan dans les éditions précédentes, prend une place qui lui sied bien ici. Épices et cuir usé. Fruits rouges et xérès. Bouche: Caramel, vanille, herbe et épices. Touche de tourbe boisée qui prend de plus en plus de place en bouche à force de jouer avec. Beau ballet des saveurs en mouvement. Finale: Chaude et longue, on reste principalement sur la tourbe, le chêne et le poivre. Équilibre: Un vent quand même bien construit, quoiqu’inférieur à ses éditions précédentes. Dommage pour un 15e anniversaire.

English EN Français FR