Hillrock Double Cask Rye

45% alc./vol.
Barrel no.76

André 94%
Du gros rye… mais présenté avec beaucoup de raffinement. Le nez est licoreux, rond et amoureux, ce qui est étrange vu les odeurs habituelles épicée et poivrées. Donc, réglisse rouge, grosse chandelle de cire, cerises noires, toute-épice, poivre, oranges, chocolat noir, café noir, fruits séchés, cannelle, beaucoup de caramel brûlé aussi. La bouche est bold, grosses cerises noires, les pommes caramel de Beauce Carnaval, oranges, poivre, clou de girofle, caramel, léger carbonisé, petits fruits sauvages, chocolat noir amer, café noir. La bouche n’offre que peu de surprise et livre dans l’ensemble ce que le nez avait annoncé et même la texture onctueuse est reflétée sur la langue et colle partout en bouche. Belle finale, bien ronde et longue, onctueuse et fruitée avec une rétro-olfaction de bois brûlé. Un whisky avec une structure incroyable et une divine texture.

Patrick 78%
Décevant, un autre exemple de whisky où on a mis plus d’efforts dans le packaging que les fûts. Nez : Eeech… Il y a quelque chose de pas correct ici. Genre une bouteille de vin laissée ouverte sur le comptoir pendant un mois… Bouche : Savoureux et intense, avec du sucre et du bois brûlé, mais toujours une petite touche de vin passé date. Finale : D’une belle longueur, marquée par les épices et le vieux vin chaleureux.


Tagués avec :

Whistle Pig Farmstock Crop 001

43% alc./vol.
Recette provenant d’un mélange de 20% de rye whisky d’un an de la ferme Whistle Pig, 49% d’un rye whisky provenant de Alberta Distillers et de 31% de rye whiskies américains âgés de 12 et 13 ans provenant de MGP en Indiana.

André 83.5%
Nez un peu fermé et réservé, abondantes notes de vanille tirées du bois de chêne, soupirs de rye en background, caramel chaud, épices des Caraïbes, poivre, cannelle, fruits rouges, réglisse. Tout est là mais sans passion, sans rien pour vous accrocher à votre verre. La bouche a cet aspect cireux que l’on retrouve souvent dans les rye whiskies, genre crayon de cire Crayola, la terre battue séchée, une pointe d’acétone, cerises noires, pommes, oranges, réglisse, petits fruits des champs, le tout soulevé par de puissantes notes de poivre, de cannelle et d’épices. La finale est moyenne longue, sur le rye poivré et épicé. 90$us… pour le rendu final, ce whisky est vraiment trop cher payé. Si vous aimez le rye, tentez de mettre la main sur les anciennes versions originales dont le whisky provenait de Alberta Distillers, vous en aurez pas mal plus pour votre argent.

Patrick 88%
Un très bon rye, avec tout ce que j’aime dans ce type de whisky. Riche, intense et superbement équilibré. Nez : Parfum assez typique pour un Rye, avec un beau mélange de sucre, d’épices et de discrets fruits des champs. Bouche : Un superbe rye bien épicé accompagné de bois brûlé, mais tempéré par un peu de sucre, de fruits des champs et de vanille. Finale : D’une belle longueur, très épicée et légèrement boisée.


Tagués avec :

Jack Daniel’s Single Barrel Rye #16-1355

47% alc./vol.
Nouvelle édition de la Série Single Barrel de Jack Daniel’s, ce Rye est produit avec 70% de seigle, 18% de maïs, 12% d’orge et maturé dans des fûts de chêne blanc américains. Dans les chais, il est mis à vieillir sous les toits afin d’apporter plus de variations de température, ce qui amplifie les saveurs aromatiques apportés par le seigle.

André 88.5%
Beau rye rond et cireux, toujours ce mélange de réglisse rouge et de pelure de pomme, les cerises noires, oranges bien mures, puis bonnes épices qui gambadent dans une prairie de cassonnade. L’ensemble est sucré aussi, très plaisant et facile d’approche. L’arrivée en bouche est un peu lente et légèrement diluée malgré le taux d’alcool raisonnable, l’apport du rye ne tarde pas à apparaitre, souligné par les épices et le mariage d’oranges confites et de bois de chêne brûlé. Puis, cannelle et gingembre, cassonnade et réglisses, cerises menant à une allée poivrée de puissance moyenne. La finale est épicée et poivrée ainsi que sur les fruits rouges. Excellent produit à prix concurrentiel, bel équilibre dans le respect du style. Buy!

Patrick 91%
Wow, un excellent rye, superbement complexe et équilibré, avec petit quelque chose me rappelant aussi qu’il s’agit bien d’un Jack Daniel. Nez : Seigle, pomme rouge, belles épices, du caramel, vanille et cerise. Appétissant. Bouche : Hyper savoureuse, de la cerise, du bois brûlé, des épices, de la cassonade, l’ensemble est marié par une douce cire. Finale : D’une belle longueur, fruitée, sucrée et épicée.


Tagués avec :

Old Malt Cask Macallan 18 ans

50% alc./vol.
Distilled June 1993, Bottled November 2011, from Bourbon Barrel #DL700, 192 bottles.

André 83%
Au prix que sont rendues les bouteilles officielles de cette distillerie sur le marché, les versions issues d’embouteilleurs indépendants sont devenues les Macallan des pauvres, de ceux qui n’ont plus le moyen comme moi de se payer une bouteille officielle de 18 ans à 450$. Nez délicat, ça désoriente un Macallan sans saveurs de sherry; beaucoup de vanille, crème fouettée, raisins verts et pommes vertes, ananas, presque une touche d’herbe verte, céréales fraiches. La bouche est presque muette, l’alcool passe inaperçu et cela mérite d’être souligné; poires, ananas, bon résiduel sucré genre sucre à glacer et encore les raisins et les pommes vertes. La finale est moyenne en longueur et finement épicée et verte. Agréable curiosité mais la tendresse du sherry me manque amèrement.


Tagués avec :

Booker’s Batch 2017-02 « Blue Knights Batch »

63.70% alc./vol.
6 ans, 3 mois, 6 jours

André 88%
Bois de cerisier un peu brûlé, épices solides, cireux un peu persistant, fruits rouges, réglisse, pelure de pommes, belle rondeur et sensation onctueusement sucrée apportée par les céréales de maïs, beaucoup d’influences du rye aussi, cannelle. L’ensemble est robuste et passablement épicé. Tel qu’attendu, la bouche est soutenue, épicée à souhait, beaucoup de cannelle et d’épices des Caraïbes, clou de girofle, réglisse rouge, cerises noires, cœur de pomme, bois brûlé, cosses d’oranges et chocolat noir bien amer, le tout sur un canevas texturé et moelleux apporté par le maïs. Finale légèrement dominée par le bois, le whisky est franc et vraiment épicé. Pas le meilleur de la série mais définitivement au-dessus de la moyenne de la plupart des bourbons sur le marché.

Patrick 91%
Riche, complexe, et intense. Tout ce que j’aime dans un Booker’s ou dans un bourbon à vrai dire. Nez : Beau bouquet de fruits, et j’utilise le terme bouquet car ça goûte presque les fleurs. Aussi une touche de caramel et de vanille. Bouche : Beau mélange de bois brûlé et de fruits des champs, avec une touche de miel et de vanille. Superbe! Finale : D’une belle longueur, riche et intense, avec du bois brûlé et de beaux fruits.


Tagués avec :

Knob Creek 25th Anniversary Single Barrel

60.85% alc./vol.
Barreled 25/02/2004.

André 95%
La réputation de Knob Creek et de Bookers n’est plus à faire, ils sont les Mercedez des Bourbons et en plus livré formule V8 boosté… Cette version 25th anniversaire est livrée ‘’brut de fût’’ et on ne lésine pas sur la présentation. L’ampleur du nez bouscule un peu, les saveurs de fruits rouges typiques et de réglisses roulées dans la cannelle fondent sur les narines, les cerises noires et les grosses pelures de pommes cuites, le bois de chêne brûlé, cuir mouillé, toute-épice et de chocolat noir. Avec ce taux d’alcool appréciable, on aurait pu croire que l’arrivée en bouche serait hyper punchée mais la texture est aussi douce que la cuisse de ma femme (désolé faudra me croire sur parole), soyeuse et tendre mais offre aussi beaucoup de caractère épicé (cannelle, toute-épice) ainsi qu’une contribution généreuse et très appréciable du bois de chêne digne des bailleurs de fond du Parti Libéral. On retrouve encore les saveurs de savate rouge et de pelure de pommes, de cosses d’oranges et de cerises, chocolat noir ainsi qu’un soupçon de bois carbonisé. La finale est musclée, sur le poivre et les épices, ça reste longtemps en bouche et les saveurs s’éternisent comme les dernières notes poussées par Rob Halford sur la chanson Green Manalishi sur l’album ‘’Unleashed in the East’’. J’adore la robustesse du whisky livré avec un raffinement qui le rend si approchable. Un grand bourbon, en liste pour le bourbon de l’année 2018?

Patrick 90%
Un délicieux Knob Creek! Knob Creek ayant été mon tout premier bourbon qui m’a d’ailleurs fait tomber en amour avec le style (mais j’en veux toujours à Beam Suntory d’avoir retiré de façon hypocrite la mention d’âge de leur produit phare), je suis toujours à l’affut de tout ce qui touche cette marque. Nez : Alléchant parfum de superbes cerises, de fruits des champs, de caramel et de vanille. Maudit que ça sent bon! Bouche : Épices sucrées et fruitées, maïs juteux, seigle chaleureux, caramel, bois brûlé et une belle touche d’orange. Finale: Longue, intense, chaleureuse et sucrée.


Tagués avec :
Top