Mackmyra Brukswhisky (The Swedish Whisky)

41.4% alc./vol.
Même recette nommée « Elegant », maturation en fûts de bourbon et afin d’y apporter un côté épicé, transférés dans une combinaisons de fûts de plus grande et de plus petite capacité.

André 88%
Mackmyra a su comment se démarquer et s’attribuer des arômes distinctives d’entre tout les autres whiskies. Cette édition est tellement représentative du style Mackmyra, c’est est étonnant. Superbe au nez; lime et citron, agrumes. Un nez distinctif et bizarre comme seul Mackmyra peut le faire. En bouche, texture huileuse et fluide à saveurs de poires, de myrtille et de fruits sauvages (ces même fruits que l’on retrouve dans l’édition 07). La finale se poursuit de la même façon et sur les même notes en descente lente et posée. Un whisky simple et très agréable surtout par une belle et chaude journée d’été.

Patrick 90%
Nez très léger, très frais, marqué par les agrumes, avec un soupçon de Spécial K aux fraises. En bouche, les agrumes sont très présentes, avec du raisin vert, des myrtilles et un superbe sucre. La finale est très sucrée et feuillue. Une impressionnante diversité de saveurs dans une balance idéale. L’un des meilleurs rapport qualité/prix pour les single malt.

Martin 94%
Nez: Très frais et estival. Images de ponton. Fraises et crème fouettée. Poire et caramel. Céréales et petits jujubes à 1¢. Ça me rappelle le Perrette. Bouche: Huileux et onctueux. Un brin plus fort qu’au nez, mais le côté sucré fait pardonner bien des péchés. Chêne, bourbon, fruits au sirop. L’eau à la bouche, on en veut toujours plus. Finale: Feutrée, pas invasive. Cacao, raisins blancs, vanille et épices déscendent harmonieusement dans ma bedaine. Équilibre: Un whisky vachement bien construit. La base des Mackmyra, mais bon dieu qu’ils visent haut. Pas mauvais du tout avec quelques fromages forts de pauvre… Un Mack & Cheese comme je les aime.

RV 87.5%
Même si je garde en tête leurs filles blondes, j’oublie le hockey et les autos douteuses: pour moi la Suède c’est le whisky bizarre et délicieux. Débute avec des oeufs à la coque écrasés avant de les mettre dans les petits sandwichs en triangle, des fleurs et un soupçon de chimie qui fait penser à la Suède (ou plutôt son whisky). En bouche, sur un fond d’épices le whisky huileux pousse son étrange tourbe. Super typique, la finale présente les myrtilles, les raisins, le feutre et le cure-pipe de l’établissement. Une excellente et représentative édition; un très bon placement, autant au niveau de son prix que de son goût.

Tagués avec :

Laisser une Évaluation

Top