Buffalo Trace Antique Collection William Larue Weller Vintage 2016

67.7% alc./vol.

André 93.5%
Wow! Prunes et cerises noires, tabac, vieux cuir, dattes, oranges. Onctueux au nez, estival et réconfortant, cette texture douce et feutrée (même à ce taux d’alcool impressionnant) apportée par le blé est unique. Une fois en bouche, le whisky est presque réservé, l’alcool est tapi dans le fond du verre et attend patiemment. Cette même onctuosité du nez est aussi perceptible en bouche, le liquide couvre la bouche comme une douillette par temps de grand froid; avalanche de fruits de toute sorte (mêmes qu’au nez, je suis un peu décu de ne pas y découvrir bien des variantes d’ailleurs), mélange de dattes, de prunes et de cerises noires, puis volée d’alcool puissant s’époumonnant dans des relents sec et astringents un peu vieillots et poussiéreux, cannelle et grosse réglisse rouge pas subtile. Finale de pelure de pomme rouge, rye, poivre et de fût de chêne carbonisé. Un whisky coup de poing ou 2×4 avec des clous…

Patrick 92%
Wow! Intense, riche et savoureux. Je comprends maintenant la célébrité de ce whisky, il s’agit vraiment d’un morceau impressionnant. Nez: Succulent parfum de sucre d’orge, avec des cerises, du caramel et une tonne de fruits. Savoureux! Bouche : Hyper fruité, un peu de bois brûlé et des épices intenses. Finale : Longue, intense, marquée par les fruits et les épices.

Martin 93.5%
Nez: Distingué, prunes, dattes et tabac aromatisé rappelant certains vieux sherry casks. Agrumes et caramel brûlé. Aucune trace de son taux d’alcool. Il passe par les arbres. Soyeux. Bouche: Doux, caramel, épices aiguisées, maïs en puissance calmé par des notes de cerise et de bois. Enflammé. Finale: Pourtant le feu de l’esprit part en fumée aussitôt la gorgée avalée. Bois sec et poussiéreux du fût. Équilibre: Une grande bouteille, ne serait-ce que pour la chance de mettre la main sur l’une d’entre-elles. À savourer avec prudence et respect.

Tagués avec :

Laisser une Évaluation

Top