Haig Club Single Grain Whisky

haig-club

40% alc./vol.

André 87%
Tarte aux pommes avec crème glacée à la vanille, miel, céréales Honey Comb nappées de miel, puis oranges et purée de banane. Bel agencement de saveurs, qui se complètent bien mutuellement. Superbe texture en bouche, visqueuse et collante, fluide à souhait mais les saveurs sont très linéaires; miel, toffee, vanille. Plus en palette de nuances qu’en pléiades de saveurs. L’alcool filtre même au travers les saveurs et pique un peu la langue. Belle montée des épices en finale de bouche, le gingembre particulièrement, balancées par le miel et la vanille, le toffee. Un whisky de belle confection, sans réelle fausse note mais aussi sans réelle typicité ou singularité. Pour le prix déboursé, y’a moyen de trouver fort mieux sur le marché.

Patrick 90%
J’ai beau être amateur de micro-brasseries, parfois c’est d’une bonne Budweiser-en-canette-bien-froide dont j’ai le goût. Toute une belle surprise que ce single grain. Mes attentes étaient au plus bas… D’ailleurs, la première fois que j’en ai bu, mon sentiment fut plutôt « bof »… Mais, à ma grande surprise, ce whisky allait devenir très « addictif » pour moi : La bouteille se vidait sans que je m’en rende compte! Nez : Le léger parfum sucré du grain est accompagné d’une petite note fruitée, de vanille et d’un soupçon de caramel. Frais et appétissant. Bouche : D’abord les céréales sucrées, puis les fruits et ensuite la vanille. Une petite note boisée bien subtile vient compléter le tout admirablement. L’ensemble est tout en fraicheur et en légèreté. Finale : D’une longueur surprenante compte tenu de la légèreté du dram.


Publié dans Grain Tagués avec :

Mitcher’s Small Batch Bourbon

mitchers-bourbon

45.7% alc./vol.
Batch 14L714

André 83.5%
Le nez est désarçonnant un peu… Menthol/camphre, verdâtre et feuillu. En bouche, plus typique, les fruits rouges sauvages usuels, douceur des céréales de maïs et un brin de rye épicé. La texture est moelleuse, la force de l’alcool bien contrôlée au travers les saveurs typiques. J’aime un peu moins les influences du fût de chêne qui sont un peu trop prédominantes en bouche et laissent une légère sensation savonneuse en finale de bouche qui filtre au travers les saveurs de bonbons rouges en forme de poisson. Finale persistante, les épices tiennent la note sans omnibuler les autres saveurs plus discrètes. Le bois réussit tout de même à refiltrer à travers le tout, et s’accompagne de caramel, mais celui-ci ressemble plus à du charcoal qu’à du chêne neuf.

Patrick 91%
Un excellent bourbon, me rappelant en fait plutôt un rye. Bref, « the best of both worlds ». Mes attentes envers cette bouteille étaient élevées, et elles n’ont pas été déçues. Nez : Savoureux parfum épicé, avec du chêne pétillant, du sucre suave, des fruits mûrs et une note subtile de vanille. Bouche : Toujours les savoureuses épices, avec de belles notes de chêne, quelques fruits et une note vanillée. Finale : Longue, épicée et savoureuse.


Publié dans Whiskey Américain Tagués avec :

Catto’s Gold Label

cattos-gold-label

43% alc./vol.
Bouteille datant des années ’70. Merci Pierre-Luc Lachance!

Patrick 69%
Peut être est-ce à cause des 30-40 ans qu’ils a passé en bouteille, mais ce whisky ne présente aucune balance. Berk. Nez : Genièvre, épices, caramel et une touche de tourbe. Intéressant, mais ne déplace pas les montagnes. Bouche : Chêne, épices, genièvre, caramel et une pointe de fumée sale. Finale : D’une longueur moyenne et marquée par le bois brûlé.


Publié dans Blends Tagués avec :

Ballantine’s Finest (1970)

ballantines-finest

40% alc./vol.
Bouteille datant des années ’70. Merci Pierre-Luc Lachance!

Patrick 85%
Une belle surprise venant d’une bouteille si poussiéreuse. Les notes de bruyère intense nous rappellent Highland Park, les légers fruits, Glenmorangie et le chocolat, Glenfiddich. Tout un mélange! Nez : Léger et agréable. Malt, miel, vanille et melon-miel. Bouche : Léger et épicé. Melon-miel, chocolat au lait, bruyère et surtout un whisky de grain assez présent. Pour compléter le tout, quelques touches de vanille et de pèches. Finale : longue et savoureuse, marquée par les épices, les pèches et le bruyère.


Publié dans Blends Tagués avec :

Caorunn Gin

caorunn-gin

41.8% alc./vol.
Produit à la distillerie Balmenach.

Patrick 89%
Un très bon gin, fort bien construit et agréable à boire. Peut être pas le plus complexe sur le marché, mais après tout, l’important est qu’il se boive avec plaisir! Nez : Parfum dominé par les agrumes masquant presque le genièvre et quelques subtiles notes fruitées. Très vif et frais. Bouche : Toujours les agrumes, accompagnées de notes feuillues. Finale : Finale un peu sèche, où finit par s’exprimer le genièvre.


Publié dans Gin

Bunnahabhain Ceòbanach

bunnahabhain-ceobanach

46.3% alc./vol.
En Gaélique Céobanach (qui se prononce Chio ba nac) veut dire « brume fumée ». Il s’agit d’une référence au XIXème siècle, lorsque la communauté insulaire était dépendante de la tourbe afin de se chauffer ou pour commercer. A cette époque les volutes de fumée provenant des feux extérieurs se mêlaient à l’air marin et créait ce « brouillard enfumé » que l’on pouvait sentir et presque goûter.

André 89%
J’ai l’impression de découvrir une nouvelle distillerie. La tourbe est prononcée et maritime. Cela me rappelle les petits biscuits au beurre et la tarte à la meringue dégustée sur le port de mer. La vanille est omniprésente et tranche avec le sel de mer en arrière-plan. Texture moelleuse en bouche, la fumée de tourbe est tout de même très approchable. La vanille attendrit beaucoup les notes de poivre moulu et de sel de mer, la fumée affirmée. La texture est huileuse et très agréable et même à une finale tourbée et poivrée à souhait, maritime, ou le sel de mer se mélange à la perfection à la tourbe poivrée et à la vanille. Tout en étant un whisky tourbé d’Islay, cette présentation n’effraiera pas les non amateurs du style et ravira les habitués et amateur de tourbe distinctive. Définitivement un must !

Patrick 90%
On a ici un excellent contrôle de la tourbe, avec un beau contraste de saveurs bien maîtrisé. Nez : Fumée de tourbe envoutante avec une belle note de suie et un petit quelque chose de frais ou plutôt rafraichissant. Bouche : Texture huileuse et belle arrivée en bouche, rapidement subjuguée par une vague de fumée de tourbe intense et de suie. Une touche de fraicheur portée par des agrumes rend l’ensemble complexe et très agréable. Finale : Longue et savoureuse.


Publié dans Islay Tagués avec :

Évaluations

Merci à

Évaluateurs