Macallan Edition No.2

macallan-edition-no2

48.2% alc./vol.

Martin 90%
Ambre foncé qui semble même un peu sirupeux. Nez: Miel, fruits, musc et malt. Sherry et chêne bien affirmés. Orange, chocolat, noix et raisins. Bouche: Caramel épicé, vanille, cuir, orange et bois. Assez affirmé, presque agressif, dû à son taux d’alcool? Finale: Égale à bien des Macallan, chaude, longue et épicée. Bois de chêne sec et gorgé de xérès à la fois. Orange et caramel. Fruits secs. Équilibre: Nez à nez avec le Edition No.1. Un peu moins de sherry, mais compensé par un côté fruité et parfume plus coloré, poivré d’un petit 0.2% d’alcool supplémentaire.


Publié dans Speyside Tagués avec :

Macallan 12 ans Double Cask

macallan-12-double-cask

40% alc./vol.
Assemblage de fûts de chêne américain et espagnol, tous deux ayant contenu du xérès.

Martin 86.5%
Doré assez léger rappelant le Macallan Gold. Nez: Orge, malt, miel, vanille et fleurs blanches. L’influence du xéres y est, mais bien plus discrète que dans les autres embouteillages agés de la distillerie. Une fois reposé, le caramel, les fruits secs et le toffee se révèlent. Bouche: Miel, vanille et sherry épicé, quoique légèrement timide. Assez frais mais pas jeune. Le vieillissement est bien contrôlé. Le bois et le caramel arrivent dès la seconde gorgée. Finale: Chaude et épicée, elle nous offre une longueur raisonnable. Notes de bois sec, de sherry et de vanille. Pointe de cacao. Équilibre: Le retour de l’enfant prodige. Bien que la distillerie revient enfin avec une mention d’âge sur la bouteille, Macallan reste Macallan, donc son prix est fixé en conséquence.


Publié dans Speyside Tagués avec :

Monkey 47 Schwarzwald Dry Gin

monkey-47

47% alc./vol.
10/2015, batch 74/2018
Allemagne

Patrick 92%
Frais, complexe et superbement balancé. Dommage qu’il vienne en si petite bouteille, car c’est plutôt difficile de s’arrêter une fois qu’on commence à en boire! L’un des meilleur gin que j’aie goûté. Nez : Agrumes fraîches et savoureuses, eucalyptus et un petit quelque chose rappelant une forêt de conifères. Bouche : Belle texture huileuse, genièvre, lime, citron, pins, herbes et quelques épices. Finale : D’une belle longueur, s’étire sur les épices, le genièvre et les agrumes.


Publié dans Gin

Coleraine Irish Whiskey

coleraine

40% alc./vol.

André 75%
Quand tu ne t’attends à rien d’un whisky, tu peux juste être surpris. Nez prévisible du style et typique dans le genre ; doux et feutré, la poire et la vanille, l’alcool de grain, sucre, miel. L’éventail aromatique du nez est assez prévisible et pas très étendu mais est agréable et sans prétention. En bouche, le whisky est limpide et n’exprime pratiquement aucunes autres saveurs que celles dévoilées par le nez avec un accent bien prononcé sur le sucre, la ville et le miel auquel s’ajoute un peu d’agrumes diluées et quelques épices et saveurs de bois vert. Finale sucrée avec sensation sèche par l’alcool omniprésent et les saveurs de bois vert. Rien pour revamper l’appellation Irish Whiskies.

Patrick 77%
Un whisky ayant presque sombré dans les oubliettes de l’Histoire. Si on suppose qu’il s’agit ici de la recette originale, ça aurait été une bonne affaire! Bref, pas un mauvais whiskey, mais définitivement pas un bon non plus. Nez : Nez typique d’un whiskey irlandais bas de gamme, dominé par un jeune alcool de grain et de l’alcool. Quelques notes d’agrumes et une vanille des plus subtiles aident un peu son cas. Bouche : Du grain, quelques épices, de la vanille et des agrumes. Le tout donne l’impression d’un whiskey plutôt jeune, en particulier à cause de la force ressentie de l’alcool pour un whisky pourtant dilué à 40%. Finale : courte et fade.


Publié dans Whiskey Irlandais Tagués avec :

Hellyers Road Original

hellyers

46.2% alc./vol.

Patrick 80%
Pas un mauvais whisky, mais rien de vraiment trippant non plus. Nez : Orge, agrumes et poires. L’ensemble est assez frais, avec un je-ne-sais-quoi me rappelant l’odeur d’un vestiaire de hockey, le lendemain d’un gros tournoi. Bouche : Toujours le vestiaire de hockey, avec un feeling de sueur sur la langue, avec des agrumes et toujours un peu d’orge. Finale : Sèche et courte.


Publié dans Tasmanie Tagués avec :

Ole Smoky Harley Davidson Charred Moonshine

ole-smoky-harley-davidson-moonshine

51.5% alc./vol.

André 84%
Première impression : Ce ‘’whisky’’ est le fruit d’un marketing opportuniste et plein de clichés. 2eme constat ; cette bouteille se vend entre 13 et 15$us aux States alors à presque 40$ ici, c’est simplement du vol pur et simple considérant que ce moonshine n’est vieilli qu’entre 3 et 5 mois. Alors une fois ces précisions mises de côté, je dois avouer que ce moonshine m’a simplement jeté sur le cul. Faudra tout de même garder en tête que ce n’est pas un whisky au sens propre du terme alors garder en tête cette notion tout au long de la dégustation. Nez plein de vanille et de bois fumé, fruité-sucré habituel du maïs, bonbons Wherters, full caramel et de toffee. Le caramel et le toffee sont par contre beaucoup trop présent dans le mélange ce qui aide à cacher le 51.5% d’alcool que l’on ne ressent pas du tout en bouche ou au nez. La bouche est très fruitée et de bonnes bouffées de poivre pétillent sur la langue. Le toffee s’agence bien avec les notes de charred oak et on ne ressent qu’une légère sécheresse épicée du fût de chêne en finale de bouche. Un whisky qui se boit sans prétention et pas besoin d’avoir un bike Harley pour être apprécié.

Patrick 85%
Exceptionnellement, j’ai évalué ce whisky en le buvant directement à la bouteille (en fait, un pot Masson) au lieu du glencairn que j’utilise habituellement. Il faut rendre justice à ce produit, il ne s’agit définitivement pas d’un whisky à savourer au salon au coin de l’âtre, mais plutôt au shack, dans le fond du bois, sur le bord d’un feu de camp, avec ses chums à qui on passe la bouteille à la ronde. Présenté ainsi, il est aussi bon que possible! Nez : Parfum sucré et caramélisé à souhait, avec une tonne de fruits et une note subtile de vanille et de rhubarbe brûlée. Bouche : Bois brûlé (je soupçonne des copeaux!), poivre, rhubarbe brûlée et charbon carbonisé intense. Finale : Courte et fumée.


Publié dans Whiskey Américain Tagués avec :

Nos Partenaires

Évaluations

Merci à

Évaluateurs