Cragganmore Distiller’s Edition 1998

cragganmore-distiller-edition

40% alc./vol.
Embouteillé en 2012, Port Pipe Finish.

André 87.5%
Voici un affinage qui dénature complètement la fine nature d’un whisky si discret. Fort nez hyper fruité, fruits rouges séchés, le côté langoureux du porto, d’oranges confites, de discrète vanille. Je dois avouer que le nez me plait agréablement si je réussi à mettre de côté mon côté puriste et harcore d’amateur de whisky. Le whisky est tout de finesse, l’apanage fruité en séduira plusieurs avec son parfum approchable et racoleur. Malheureusement, sa dilution à 40% lui enlève sa vitalité et l’on peine à reconnaître le whisky d’origine derrière ce rideau opaque de saveurs (fruits rouges, pommes, poires. La finale est douce et limpide, jus de fruits dilué avec un peu trop d’eau, rehaussé d’épices frivoles, ce qui aidera à en prolonger la longueur. Encore une fois, je suis conquis par ce superbe nez qui ne réussira pas à séduire la bouche.

Patrick 85%
Un très bon whisky, mais comme trop souvent pour les Distiller’s Edition de Diageo, le vieillissement supplémentaire n’a fait que masquer la complexité du dram.  Nez : Parfum chaleureux dominé par le raisin du porto, le chêne et une touche de chocolat noir.  Bouche : Onctueux, avec de chaleureuses notes de vin, de chêne et de chocolat noir, le tout enveloppé d’un manteau de délicieuses épices.  Finale : Longue et dominée par un chaleureux vin épicé.


Publié dans Speyside Tagués avec :

Four Roses Barrel Strength 2014 Edition

four-roses-2014-barrel-straight

55.9% alc./vol.
Bouteille 2399 de 12516. Recette: OBSK 9 ans, OBSV 13 ans, OESV 12 ans, OBSF 11 ans.

André 86.5%
Nez très fruité, mais très réservé au niveau alcool. Fruits rouges, oranges, miel et cire d’abeille. Je trouve le nez plutôt effacé et discret, tant au niveau arômes que de l’alcool lui-même. Texture chaude et veloutée, puis affirmée par les fortes épices (particulièrement le clou de girofle), et le charcoal, le bois brûlé, le caramel, les cerises, amandes grillées, essence de vanille. Saveurs en coup de vent, affirmées en arrivées de bouche mais en grande partie éphémères pour la plupart des saveurs. Finale ponctuée d’épices et de pelures d’oranges, de caramel et puck de charcoal.


Publié dans Whiskey Américain Tagués avec :

Poit Dhubh 12 ans

poit-dhubh-12

43% alc./vol.

André 83%
Impressionnant comme nez sans être singulier. Fortes flaveurs de sherry drapées dans la fumée de tourbe fine et calme, caramel savoureux un peu salé, oranges, fruits secs, miel chaud. La texture en bouche est malheureusement un peu molle, mais livre bien les saveurs du nez; tourbe assaisonnée au sherry, oranges, miel et caramel, fruits séchés divers, avec une finale salée et poivrée accompagnés d’une touche de citronné de fruits de mer. La finale est courte mais certaines saveurs très persistantes (sel et poivre) et le sherry de bonne qualité. Un whisky avec une petite twist maritime agréable, de belles saveurs mais qui manque un peu d’aplomb et de caractère.


Publié dans Blends Tagués avec :

Hepburn’s Choice Tamdhu Single Cask 12 ans 2001

hepburn-tamdhu-12

46% alc./vol.
Embouteillé en 2013, 367 bouteilles.

André 86%
Nez herbeux et vanillé, saveurs d’oranges et de miel. Je ne m’attendais pas à être désarçonné mais j’avoue que le nez est un peu soporifique. La bouche étonne par sa force et sa stature, épicé avec conviction, beaucoup de saveurs d’herbe et de céréales, cosses d’oranges, chocolat noir et encore cette sensation de virgin oak latente qui s’exprime via des notes de citron et de liqueur Limoncello. Finale sèche et épicée, le whisky étonne définitivement malgré son jeune âge, la finale est longue et bien soutenue.


Publié dans Speyside Tagués avec :

Hepburn’s Choice Auchentoshan Single Cask 11 ans 2001

hepburn-auchentoshan-11

46% alc./vol.
Embouteillé en 2013, 396 bouteilles.

André 88.5%
Un Auchentoshan Virgin Oak en plus docile, c’est frappant le lien qu’il y a à tirer entre les deux expressions. Poires et pêches, vanille crémeuse, fruits exotiques, citron, rehaussé d’une pincée d’épices poivrées avec parcimonie, touche boisée distinctive du fût de chêne. La bouche est un peu trop ‘’flat’’ en approche, je ne comprends toujours pas l’idée d’embouteiller un single cask à 46% d’alcool… Arrivée feutrée, belle texture huileuse, puis montée en puissance du poivre et des épices avant que le citron et les agrumes reprennent du terrain. Je dois dire que le poivre étonne étant donné la douceur du nez et du taux d’alcool. La sensation en bouche s’en retrouve décuplée, bien charpentée sans être agressive. Finale parsemée d’herbe fraichement coupée, de vanille, de citron et d’agrumes, de noix non salées, le tout recouvert de poivre et d’épices. Une belle découverte, qui a su garder la ligne directrice de la distillerie.


Publié dans Lowlands Tagués avec :

SMWS 10.76 Bunnahabhain 8 ans

PH_SMWS

61.4% alc./vol.
“Duelling banjos dram” – Distillé le 3 octobre 2003 et vieilli en ex-fûts de bourbon, 196 bouteilles.

André 77%
Nez vif de bonbons en gelée à saveur de fruits, vanille et miel, avec de bonnes poussées d’alcool épicé. La bouche est relevée et fumée, fortement alcoolisée et la balance reflète bien la vivacité d’un whisky si jeune. Passablement d’agrumes et de citron, de saveurs maritimes et de tourbe à saveur de charcoal, de sel de mer et de fruits bien épicés. Finale puissante et rectiligne où les épices se mélangent bizarrement avec les saveurs de chalcoal et de fumée. Pas mon style de whisky, équilibre déficient, alcool prédominent, du tape à l’œil, trop facile et sans créativité.

Patrick 80%
Un dram jeune et vigoureux. Assez bon, mais je l’aurais fait vieillir quelques années de plus. Nez : Bois humide, cuir humide, miel, poire, agrumes et vanille. Bouche : Sucré, avec des notes de noix, de chocolat amer et de subtiles pointes de fumée et de poivre. Finale : Relativement courte, avec des notes de chêne.


Publié dans Islay Tagués avec : ,

Évaluations

Merci à

Évaluateurs