Bruichladdich 21 ans 1990 Micro-Provenance Single Cask Exploration

NOphoto

46% alc./vol.
Château Latour Cask Finish, bouteille 68 de 70. Embouteillé exclusivement pour le NATO E-3A Component Squadron 4 Belgium.

André 92%
Quelle couleur rougeâtre, très spécial ! Au nez, le fût de vin rouge, viande à fondue, fruits sauvages, fraises, un peu liquoreux et sucré, douceur de dentelle, complexité et raffinement. Texture langoureuse en bouche, l’effet du red wine cask est hallucinante, les fruits rouges divers, fruits sauvages, avec un effet un peu camphré en fond de bouche, donnant l’impression que le taux d’alcool est plus élevé. Un peu de porosité en finale, fruité avec passion, un peu sèche et épicée mais en crescendo de fruits rouges (cerise, fraise) divers et rehaussé de notes de vin rouge. Tout à fait dans mes cordes, j’adore.


Publié dans Islay Tagués avec : ,

Connoisseurs Choice Gordon & MacPhail Bladnoch 1991-2004

NOphoto

40% alc./vol.

Patrick 80%
Exemple parfait d’un whisky sans faute, mais aussi sans rien d’excitant. Idéal pour débuter une dégustation de type « whisky 101 » pour expliquer à la base, ça ressemble à quoi un scotch. Nez : Parfum léger où domine orge et carton humide ainsi que quelques petits fruits. Bouche : Toujours l’orge et le carton, mais aussi de belles épices et quelques touches de chêne. Finale : D’une longueur moyenne, où domine le chêne.


Publié dans Lowlands Tagués avec : ,

Plantation Barbados XO

plantation-barbados-XO

40% alc./vol.
20ème anniversaire.

Patrick 90%
La définition même de « suave ».  Nez : Vanille, banane et noix de coco grillée.  Le tout baignant dans un délicieux caramel.  Bouche : Savoureuses épices sucrées.  Vanille du chêne, sucre blanc et quelques fruits tropicaux dont le litchi.  Finale : Longue et savoureuse.  Très sucrée.


Publié dans Rhum

Glenfiddich Malt Master’s Edition

glenfiddich-malt-master

43% alc./vol.
Malt Master’s Edition est la résultante de whisky vieillis entre 6 et 8 ans dans d’ex-bourbon casks, suivis d’une seconde maturation de 4 à 6 ans dans des ex-sherry casks.

André 86.5%
Je dois l’avouer, le nez m’a laissé complètement sans voix… Superbe et attrayant. Soyeux et rond, les pommes, les raisins rouges, les fruits secs, les prunes, une fine touche caramélisée, le xérès abondant, à la limite de l’excessivité. Le whisky devient encore plus goulu en respirant, maintenant les saveurs ressemblent plus à un gâteau aux fruits nappé de chocolat noir. Ne bouche, la texture laisse un peu à désirer mais les saveurs sont superbes, cerises noires, oranges, raisins. Rien d’extravagant mais tout s’agence parfaitement en bouche. Les épices sont plus frénétiques en finale mais cela n’en rehausse que les saveurs si douce et propulse la finale un peu plus. Sans être le meilleur sherry, dans le style, si vous êtes fans, cet embouteillage vaut le 80$ demandé. Une belle qualité d’exécution, de bonnes saveurs. Seule la texture laisse un peu à désirer et un léger manque d’audace dans la présentation générale.

Patrick 84%
Intéressant, sans plus. En fait, je me demande un peu quel est le public cible d’un tel produit… Nez : Agrumes, chêne, vanille, orange brûlée et poivre subtil. Bouche : Chêne brûlé, pomme caramel et plusieurs épices. Finale : D’une longueur moyenne et épicée.


Publié dans Speyside Tagués avec : ,

Connoisseurs Choice Gordon & MacPhail Arran 2000

cc-g&m-arran-2000

46% alc./vol.

Patrick 90%
Une belle surprise complexe! J’aime! Nez : Nez léger, mais complexe. Marqué par des notes de fruits, de céréales et d’agrumes. Bouche : Texture douce et huileuse. Saveurs de jus de fruits, de caramel et de vanille épicée. Finale : Épicée et d’une belle longueur.


Publié dans Islands Tagués avec : ,

Glenrothes 26 ans 1988

glenrothes-26yo-1988

43% alc./vol.
Distillé le 16 décembre 1988 et embouteillé en 2014. Ce millésime 1988 du single malt The Glenrothes a été vieilli plus de 26 ans dans un mélange de fûts de chêne espagnol ayant préalablement contenu du xérès ainsi que d’autres fûts de chêne américain.

André 89.5%
Céréales Puff au miel et caramel, oranges sanguines, agrumes, fruits secs, une pointe de sherry, cannelle, miel, toffee. On est à prime abord un peu loin de l’habituelle avalanche de xérès des Glenrothes. L’arrivée en bouche est d’une douceur exceptionnelle, sur les fruits confits, les cosses d’orange, le caramel et le toffee pour ensuite migrer vers des eaux poivrées, chocolatées et épicées de chêne intense. La conjonction épices et chêne décuple la sensation du taux d’alcool qui semble presque devenir un cask strength tant il est fort en bouche. Pour ma part, ce petit écart le dépouillera des points qui l’auraient mené au-dessus de la barre des 90%… La finale est sèche/épicée, et fruitée (dattes, fruits séchés, noix), de belle longueur.

Patrick 91%
Un superbe whisky à recevoir en cadeau de la part d’un vieil oncle riche qu’on avait un peu oublié, car au niveau prix, oubliez-ça! Nez : Le xérès mûr et profond de Glenrothes enveloppé dans une délicieuse chape de bois. Bouche : D’abord les épices, puis le xérès et enfin un chaleureux caramel. Le tout est marié ensemble par une subtile, mai riche vanille. Finale : Longue, très longue même. Marquée par les fruits mûrs et la vanille.


Publié dans Speyside Tagués avec : ,

Évaluations

Merci à

Évaluateurs